Moyens nautiques et maritimes

Type de bateau

Nom du bateau

28 photographies correspondent à votre critère de recherche:.
  • (Photographe)

  • COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale (que l'on aperçoit de face sur le pont avant), en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-Sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

    2010© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale, en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-Sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

    2010© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale, en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-Sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

    2010© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale, en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

    2010© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale, en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-Sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

    2010© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009© Olivier GABRIEL

    VEILLEUR

    Bateau-pompe

    Port d'attache Rouen


    Lance Monitor type "sapeurs-pompiers de Paris" en service sur le bateau-pompe VEILLEUR. Celui-ci a servi dans le port de Rouen du début du siècle dernier jusqu'à la Seconde guerre mondiale. Son épave a été retrouvée en 2007 au fond de la Seine. En arrière plan on aperçoit la cloche et le sifflet à vapeur provenant du même navire. Ces objets de marine sont exposés au Musée maritime, fluvial et portuaire de Rouen

    2008© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009© Olivier GABRIEL

    ABEILLE PROVENCE

    Remorqueur

    Construction par Manche Industrie Marine (Dieppe)

    Armement par SRPAM (Les Abeilles)

    Port d'attache Marseille


    Mis en service en 1992. Pompe à incendie d'un débit de 1 200 m3/h (15 bar) animée par le moteur de propulsion tribord

    1992© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009© Olivier GABRIEL

    BRSR

    Bateau polyvalent de secours/assistance

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours des Yvelines (SDIS 78)

    Port d'attache Conflans-Sainte-Honorine


    Bateau de reconnaissance et de sauvetage rapide (BRSR). Chargé d'acheminer les équipes d'interventions subaquatiques au plus près des interventions et de la façon la plus rapide. Noter le marquage AEM (Action de l'Etat en mer) qui orne depuis 2003 les coques des bâtiments de service public. Ce marquage est contituée de trois bandes inclinées aux couleurs du pavillon national

    2009© Olivier GABRIEL

    LOUIS COLET

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Bataillon de marins-pompiers pour le Grand port maritime de Marseille

    Port d'attache Marseille


    Mis en service en avril 1974. 49,12 mètres de long sur 9,52 de large. Déplacement de 655 tonnes en pleine charge. Deux moteurs diesel de 2 000 CV. Vitesse de 16 nœuds. Deux pompes de 2 000 et 3000 m3/h et une pompe auxiliaire de 160 m3/h. 5 lances Monitor. 2 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, 42 m3 de liquide émulseur bas et moyen foisonnement. 1 500 kg de poudre

    © Olivier GABRIEL

    LIEUTENANT GILLET

    Bateau-pompe

    Immatriculation P016604F

    Construction par Van der Giessen

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours des Yvelines (SDIS 78)

    Port d'attache Conflans-Sainte-Honorine


    Ancien remorqueur construit au début des années 1930 par les chantiers Van der Giessen. Il est lancé en octobre 1982 après une remise à neuf réalisée par les sapeurs-pompiers des Yvelines et baptisé Lieutenant Gillet en hommage au chef de corps des sapeurs-pompiers de Conflans entre 1960 et 1971. 2 pompes Sides de 2 000 litres/min à 15 bar animées par des moteurs Baudoin de 130 CV. 4 motopompes d'épuisement de 40 m3/heure. 1 lance Monitor d'un débit de 3 800 litres/min, 1 lance à mousse à bas foisonnement de 200 litres/min, 2 lances à mousse moyen foisonnement de 200 litres/min. 1 700 litres de liquide émulseur

    2009© Olivier GABRIEL

    LIEUTENANT GILLET

    Bateau-pompe

    Immatriculation P016604F

    Construction par Van der Giessen

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours des Yvelines (SDIS 78)

    Port d'attache Conflans-Sainte-Honorine


    Ancien remorqueur construit au début des années 1930 par les chantiers Van der Giessen. Il est lancé en octobre 1982 après une remise à neuf réalisée par les sapeurs-pompiers des Yvelines et baptisé Lieutenant Gillet en hommage au chef de corps des sapeurs-pompiers de Conflans entre 1960 et 1971. 2 pompes Sides de 2 000 litres/min à 15 bar animées par des moteurs Baudoin de 130 CV. 4 motopompes d'épuisement de 40 m3/heure. 1 lance Monitor d'un débit de 3 800 litres/min, 1 lance à mousse à bas foisonnement de 200 litres/min, 2 lances à mousse moyen foisonnement de 200 litres/min. 1 700 litres de liquide émulseur

    2009© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009© Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009© Olivier GABRIEL

    LOUIS COLET

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Bataillon de marins-pompiers pour le Grand port maritime de Marseille

    Port d'attache Marseille


    Mis en service en avril 1974. 49,12 mètres de long sur 9,52 de large. Déplacement de 655 tonnes en pleine charge. Deux moteurs diesel de 2 000 CV. Vitesse de 16 nœuds. Deux pompes de 2 000 et 3000 m3/h et une pompe auxiliaire de 160 m3/h. 5 lances Monitor. 2 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, 42 m3 de liquide émulseur bas et moyen foisonnement. 1 500 kg de poudre

    © Olivier GABRIEL

    LOUIS COLET

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Bataillon de marins-pompiers pour le Grand port maritime de Marseille

    Port d'attache Marseille


    Mis en service en avril 1974. 49,12 mètres de long sur 9,52 de large. Déplacement de 655 tonnes en pleine charge. Deux moteurs diesel de 2 000 CV. Vitesse de 16 nœuds. Deux pompes de 2 000 et 3000 m3/h et une pompe auxiliaire de 160 m3/h. 5 lances Monitor. 2 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, 42 m3 de liquide émulseur bas et moyen foisonnement. 1 500 kg de poudre

    © Olivier GABRIEL

    ECHO 1

    Bateau polyvalent de secours/assistance

    Construction par Stem Marine

    Armement par la Sécurité civile

    Port d'attache Sécurité civile (UIISC 1)


    Faible tirant d'eau (50 cm). Moteur turbodiesel de 250 CV animant un propulseur de type hydrojet avec inversion de poussée. 7.50 mètres de long et 2.70 mètres de large. Brancard dont le chargement se fait côté poupe à la hauteur de l'eau par une glissière rabattable. Cette embarcation répond à la spécification technique internationale FRB (Fast Rescue Boat). Elle est armée par l'unité ECHO de l'unité d'instruction et d'intervention n°1 de la Sécurité civile stationnée à Nogent-le-Rotrou (28). Cette nouvelle section, créée en décembre 2008, a pour principale mission le secours et le soutien lors de fortes innondations

    2009© Olivier GABRIEL

    LIEUTENANT GILLET

    Bateau-pompe

    Immatriculation P016604F

    Construction par Van der Giessen

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours des Yvelines (SDIS 78)

    Port d'attache Conflans-Sainte-Honorine


    Ancien remorqueur construit au début des années 1930 par les chantiers Van der Giessen. Il est lancé en octobre 1982 après une remise à neuf réalisée par les sapeurs-pompiers des Yvelines et baptisé Lieutenant Gillet en hommage au chef de corps des sapeurs-pompiers de Conflans entre 1960 et 1971. 2 pompes Sides de 2 000 litres/min à 15 bar animées par des moteurs Baudoin de 130 CV. 4 motopompes d'épuisement de 40 m3/heure. 1 lance Monitor d'un débit de 3 800 litres/min, 1 lance à mousse à bas foisonnement de 200 litres/min, 2 lances à mousse moyen foisonnement de 200 litres/min. 1 700 litres de liquide émulseur.

    © Olivier GABRIEL

    LOUIS COLET

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Bataillon de marins-pompiers pour le Grand port maritime de Marseille

    Port d'attache Marseille


    Mis en service en avril 1974. 49,12 mètres de long sur 9,52 de large. Déplacement de 655 tonnes en pleine charge. Deux moteurs diesel de 2 000 CV. Vitesse de 16 nœuds. Deux pompes de 2 000 et 3000 m3/h et une pompe auxiliaire de 160 m3/h. 5 lances Monitor. 2 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, 42 m3 de liquide émulseur bas et moyen foisonnement. 1 500 kg de poudre

    © Olivier GABRIEL

    LOUIS COLET

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Bataillon de marins-pompiers pour le Grand port maritime de Marseille

    Port d'attache Marseille


    Mis en service en avril 1974. 49,12 mètres de long sur 9,52 de large. Déplacement de 655 tonnes en pleine charge. Deux moteurs diesel de 2 000 CV. Vitesse de 16 nœuds. Deux pompes de 2 000 et 3000 m3/h et une pompe auxiliaire de 160 m3/h. 5 lances Monitor. 2 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, 42 m3 de liquide émulseur bas et moyen foisonnement. 1 500 kg de poudre

    1999© Olivier GABRIEL